Témoignages

Témoignage collectif

Sous forme de portrait chinois réalisé en juin 2019, par nos adhérents Florian, Georges, Yves, Côme, Domitille, et Michèle.

Si l’atelier d’écriture Art Dies était une fleur, ce serait :

  • une violette dont on devine le parfum avant de l’apercevoir,
  • un tournesol qui se tourne vers la lumière,
  • une marguerite que l’on effeuille, mois après mois, avec plein d’émotions; il y en a pour tous les ressentis,
  • une pensée car il faut s’y prendre à deux fois pour plonger dans le velours de ses pétales et installer les mots sur le papier.

Si l’atelier d’écriture Art Dies était un animal, il serait :

  • un papillon qui butine le nectar, fruit de l’atelier,
  • un poisson volant qui sort, tout entier, hors de l’eau trouble,
  • un caméléon révélant chaque couleur en interprétant chaque écrivain,
  • une vache, pour la douceur de son regard, son long temps de rumination, ses qualités paisibles, pacifiques et curieuses qui permettent d’écrire, de digérer, retravailler, laisser macérer et mûrir….
  • un éléphant qui avance sans bruit et dégage une grande sérénité… comme les mots qui, avec délicatesse, tracent un chemin sur le papier…

Si l’atelier d’écriture Art Dies était un personnage célèbre, il serait :

  • Laënnec avec son stéthoscope qui révèle les battements du coeur de chacun,
  • Léonard de Vinci avec sa plume et ses pinceaux aux poils de marte; talentueux dans plein de domaines, à qui tout est possible, curieux et qui cherche dans plein de direction autant technique que poéitique,
  • Joséphine Baker pour son écoute joyeuse que procurent l’artiste et l’atelier,
  • Mère Térésa, toujours là pour aider….

Si l’atelier d’écriture Art Dies était un outil, ce serait :

  • une plume, outil poétique de l’écriture,
  • un cric qui soulève la masse de ses mots,
  • un couteau suisse, chacun choisissant l’élément qui lui convient pour oeuvrer…
  • une palette de peintre ou chaque couleur est nuancée et enrichie par celle de l’autre…

Si l’atelier d’écriture Art Dies était un métier, ce serait :

  • un photographe,
  • une agence matrimoniale qui révèle et marie les talents multiples,
  • un bijoutier qui fabrique de brillants colliers,
  • un animateur car l’atelier donne vie à des mondes imaginaires et poétiques,
  • un tisseur ou une tisseuse qui, cent fois remet l’ouvrage sur le métier…. quand on tisse, la navette fait des allers-retours. Il faut tirer les fils, la trame et la chaîne et tout s’enchaîne, se tisse. Et, au final, quelle étoffe !

****************************

Témoignages individuels

Janine, adhérente depuis 2016

Il y a plusieurs années que je participe aux ateliers d’écriture. C’est un plaisir autant du point de vue personnel que de celui du groupe de partage. Du point de vue personnel, je suis toujours très surprise de voir émerger les textes sortis spontanément, grâce à la proposition d’écriture de l’animatrice, qui fait émerger l’inattendu venu des profondeurs de nos existences. Puis vient le moment du partage où chaque participant lit son texte pour tous les membres du groupe que chacun écoute dans l’amitié, la confiance et la bienveillance. avec la même proposition, autant de textes si différents ! Florilège surprenant venant de la diversité de nos vécus.

Michèle, adhérente depuis 2017

Un grand et chaleureux merci à DANIELLE BIRKEN; sa patience, ses connaissances et sa passion littéraire nous ont permis de nous révéler à nous-mêmes, dans une diversité d’expression, des atmosphères d’écriture que je ne connaissais pas et également un encouragements toujours présent de sa part.