Category Archives: #Biographie

05Fév/19

Atelier Digital d’écriture de haïku

Métisse culturel, vous êtes passionné de Haïku et de langue française….

Vous avez envie de vous initier à l’art du haïku…. et même plus : vous rêvez de devenir haïku pratiquant.

Rien de plus simple, rien de plus accessible grâce à nos parcours en ligne.

Trois parcours en ligne vous permettrons de vous amuser à écrire des haïku, ces petits poèmes japonais, en 17 syllabes répartis en 5, 7 et 5 syllabes.

Rien de plus simple et à la fois très codifié. Beaucoup de règles et à la fois de nombreux jokers qui vous permettent de déroger aux règles quand il s’agit de sauvegarder l’esprit de la poésie japonaise.

Le haïku, de la poésie et à la fois, beaucoup plus.

C’est sur ce chemin riche de paradoxes et de liberté que nous vous invitons….

Sur une plateforme simple d’utilisation, nous avons conçu ce chemin comme une initiation à cet art poétique du Japon du XVIIème siècle.

1er parcours

Faîtes vos premiers dans l’écriture de haïku

Découvrez la poésie japonaise, la vie de Bashô et de ses disciples et quelques simples règles pour vous dans l’écriture de haïku.

2ème parcours

Devenez « haïkkiste pratiquant »

un sentier plus exigeant pour approfondir l’art d’écrire des haïku.

3ème parcours

 

Adoptez la haïku-attitude

Plongez à l’intérieur de vous-même pour explorer toutes les finesses de votre sensibilité et rejoindre la communauté des haïkkistes pratiquants.

 

05Fév/19

Préface de « Au royaume de toutes beautés »

Au royaume de toutes beautés est le fruit d’un nouveau défi pour notre association Art Dies : entretenir la tradition littéraire du haïbun, né au Japon sous la plume de Matsuo Bashô.

Ce maître en poésie du XVIème siècle croyait à l’humilité de la vie centrée sur l’instant présent, chaque moment de vie pouvant nous initier à la vérité et à la beauté du monde.

En cheminant avec les trois auteurs de ce livre – Marie-Françoise, Michèle et Yves – nous faisons un voyage initiatique, nous mettant à leur écoute pour découvrir le monde au rythme des battements de leur coeur.

Mettant nos pas dans leurs pas, nous pouvons ouvrir large nos bras pour recueillir un bouquet de riches sensations et d’émotions exaltantes :

  • Merveilles de Chambord, Chenonceau et autres prouesses architecturales françaises, racontées avec force détails et anecdotes qui rendent  le récit vivant et la vie des rois, familières.

  • Cocasseries vénitiennes teintées d’une belle volupté avec cette ville aux fondations moussues, aux rios qui se faufilent, avec son célèbre café Florian et son théâtre de la Fenice.

  • Grandeur des Rocheuses canadiennes qui enchantent nos coeurs grâce à ses vertigineux sommets, ses multitudes de lacs et de cascades, sans parler de ses rencontres insolites : daim, élan, mouflon, ours…

Trois haïbun aux styles bien différents qui comblent notre soif de communion avec la beauté du monde.

Danielle Birken, Coach littéraire et biographe

21Sep/17

Préface du collectif d’haïbun : « D’un continent à l’autre »

Faire écrire, en atelier, des souvenirs de voyage sous forme d’haïbun, voilà qui représentait, pour moi, un défi lancé par l’Asie à l’Occident. Merci à Yves, Michèle, Marie-Françoise et Michèle, aventuriers de la plume qui ont relevé ce défi avec moi, acceptant de partager leurs souvenirs pour nous emmener dans un voyage autour du monde.

Défi parce que l’haïbun, récit de voyage en prose poétique parsemée d’haïku est une écriture nouvelle pour nous autres occidentaux cartésiens.
Sans doute aviez-vous déjà entendu parler du haïku, ces petits poèmes japonais inventés par Bâsho, sorte de photographies littéraires qui résument un instant de vie en 17 syllabes, 5/7/5 écrites sur 3 lignes.

Mais connaissiez-vous le haïbun ?

C’est Bâsho qui a inventé aussi cette forme pour rendre compte de ses nombreux voyages au Japon, les illustrant de ses propres dessins. Dans cet ouvrage collectif, les haïbun de nos amis sont illustrés aussi, par de simples photos, humbles témoins des souvenirs lumineux de leurs auteurs.

Défi aussi parce qu’il y a une tradition d’écriture ensemble en Asie.

Les poètes n’hésitent pas à se mettre autour d’une table pour écrire à plusieurs.

 

C’est ce qu’Yves, Michèle, Marie-Françoise et Michèle ont goûté au cours des séances de cet atelier, chacun partageant son récit pour le soumettre à l’appréciation de ses collègues d’atelier, chacun s’enrichissant des questions, des remarques, des sensations, des sentiments des autres.

Un moment riche en humanité dont le résultat est ce court ouvrage, bref et puissant à la fois, comme un condensé d’émotions à la recherche de l’humanité qui se cache en  chacun.

Merci à ces quatre auteurs qui ont eu confiance en l’audace d’Art Dies.

Danielle Birkencoach littéraire et biographe

22Mar/17

La bataille des dix mots

Excellente soirée, le 21 mars 2017, au Centre Culturel d’Ecully, où onze associations éculloises révélaient leurs vidéos réalisées et produits par Guy Pastor du Théâtre de la Roulotte, dans le cadre de la semaine internationale des 10 mots de la langue française.

Et la fête n’est pas finie.

Vous pouvez continuer à vous régaler en allant voir ou revoir les vidéos qu’Art Dies a produit sur le site http://www.bataille-10-mots.fr/

Domitille, Chantal, Nicole,Yves, Fabienne et Jeanine vous invitent à découvrir leurs vidéos et à voter.

Merci à tous les 6 pour leur investissement,

Merci au Centre Culturel pour l’organisation de cet événement,

Merci à Guy Pastor pour tout le travail réalisé,

Merci à nos amis qui se sont déplacés nombreux pour applaudir leurs réalisations,

Merci aux autres associations d’Ecully de nous avoir régaler avec leurs oeuvres,

Merci à Festiv’Ecully pour les agapes partagées en fin de soirée….

Et merci, enfin, à Danielle Birken, coach littéraire et biographe, qui porte l’activité de l’association pour que puisse émerger des projets qui font sens pour les écullois et pour la commune.

Si cette activité vous intéresse, rendez-vous, au forum des associations, en septembre, pour vous inscrire aux dix mots 2017/2018.

 

16Mar/16

Bruits de mots !

FullSizeRender (13)Le 4 mars dernier, Laurence Soleymieux, correspondante au Progrès de Brindas, en région lyonnaise, participait à notre atelier d’écriture de l’Encre de Thé à Tassin-la-demi-lune.

Tout comme celui d’Ecully, cet atelier est dédié à l’écriture de fragments autobiographiques.

Cette séance était destinée à l’autoportrait.

Voici un de ses textes écrit en atelier : « La nuit, tous les chats sont gris ».

Elle a accepté aussi de livrer ce qu’elle a perçu de l’essence même de nos propositions d’écriture : à lire dans Les ateliers d’écriture d’Art Dies.

Bonne lecture

Danielle Birken